Les enfants d'Essania

Forum spirituel
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 À l'écoute de sa nature Essentielle

Aller en bas 
AuteurMessage
Hervé ZG
Grande Inspirée
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 54
Localisation : Terre
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: À l'écoute de sa nature Essentielle   Sam 21 Fév - 21:57

Voici un texte très intéressant :



"Comme nous sommes prompts à former une opinion sur une personne , à la juger ! Il est satisfaisant pour le mental égoïque de classer un autre humain , de lui accoler une identité conceptuelle , de prononcer sur lui un jugement vertueux .
Chaque être humain est conditionné à penser et à se comporter de certaines façons - généralement par des expériences vécues dans l'enfance et par son environnement culturel .
Vous ne voyez pas l'essence de cette personne , mais son apparence . En jugeant quelqu'un , vous confondez sa nature avec ces schémas mentaux conditionnés . Cette attitude est en soi un schéma profondément conditionné et inconscient . Vous lui attribuez une identité conceptuelle et fausse qui devient une prison non seulement pour lui , mais aussi pour vous-même .
Ne plus juger une personne , ce n'est pas ne pas voir ses gestes . C'est reconnaître que son comportement correspond à une forme de conditionnement et que vous la voyez et l'acceptez ainsi . Ce n'est pas lui fabriquer une identité .
Cela vous libère , de même que l'autre , de l'identification au conditionnement , à la forme , au mental . Ainsi , l'égo ne dirige plus vos relations .
Tant que l'égo dirige votre vie , la plupart de vos pensées , de vos émotions et de vos gestes émanent du désir et de la peur . Alors , dans les relations , vous désirez ou craignez quelque chose de l'autre .
Ce que vous voulez de lui , ce peut être le plaisir ou le gain matériel , la reconnaissance , des louanges ou de l'attention , ou un renforcement de votre sentiment de soi par la comparaison et l'affirmation que vous êtes supérieur à lui , du point de vue de l'être , de l'avoir ou des connaissances . Ce que vous craignez , c'est le contraire : qu'il puisse , d'une façon ou d'une autre , diminuer votre sentiment de soi .
Lorsque vous focalisez votre attention sur le moment présent - au lieu d'en faire usage comme d'un simple moyen - vous dépassez l'égo et l'impulsion inconsciente d'utiliser les gens pour vous mettre en valeur à leurs dépens . En accordant toute votre attention à votre interlocuteur , vous écartez de la relation le passé et le futur sauf pour des questions pratiques . En étant pleinement présent à votre interlocuteur , vous renoncez à l'identité conceptuelle que vous lui avez fabriquée - votre interprétation de son identité et de son passé - et pouvez interagir sans les impulsions égoïques du désir et de la peur . La clé , c'est l'attention , qui est la quiétude éveillée .
Comme c'est merveilleux de dépasser le désir et la peur dans les relations ! L'Amour ne veut ni ne craint rien .

Si son passé était le vôtre , sa douleur la vôtre , son niveau de conscience le vôtre , vous penseriez et agiriez exactement comme lui . Avec cette prise de conscience viennent le pardon , la compassion , la paix .
L'égo n'aime pas entendre cela , car s'il ne peut plus être réactif et vertueux , il perd de sa force (...)

Vivez-vous des drames fréquents et répétitifs dans vos relations intimes ? Des désagréments relativement insignifiants déclenchent-ils souvent des discussions violentes et une douleur émotionnelle ?
Cela repose sur les schémas égoïques de base , soit le besoin d'avoir raison et , bien sûr , de donner tort à l'autre . En somme , sur l'identification à des positions mentales . Il y a aussi le besoin de l'égo d'être en conflit périodique avec une chose ou une personne afin de renforcer son sentiment de séparation entre << moi >> et << l'autre >> , condition essentielle à sa survie .
S'y ajoute l'accumulation de la douleur émotionnelle antérieure que vous portez , comme tout être humain , celle de votre passé et de la douleur collective de l'humanité , fort ancienne . Ce << corps de souffrance >> est un champ d'énergie intérieur qui s'empare sporadiquement de vous , par besoin de ressentir une plus grande douleur émotionnelle , pour s'en nourrir et se reconstituer . Il tente de contrôler votre pensée et de la rendre profondément négative . En réalité , il adore vos pensées négatives . Comme il résonne à leur fréquence , il peut s'en nourrir aussi . Il provoque des réactions émotionnelles négatives chez vos proches , surtout votre partenaire , pour se repaître du drame et de la douleur émotionnelle qui s'ensuivent .

Comment vous libérez de cette inconsciente et profonde identification à la douleur qui engendre tant de malheur dans votre vie ?
Prenez-en conscience . Voyez que ce n'est pas votre nature et reconnaissez-la pour ce qu'elle est : une douleur passée . Observez-la chez votre partenaire ou chez vous-même . Lorsqu'elle est rompue , lorsque vous pouvez l'observer en vous , vous ne l'alimentez plus et elle perd graduellement de sa charge énergétique .

Lorsque vous rencontrez quelqu'un d'autre , ne serait-ce que brièvement , reconnaissez-vous son être en lui accordant toute votre attention ou bien le réduisez-vous à un simple moyen , à une fonction ou un rôle ?
Quelle est la qualité de votre relation avec la caissière du supermarché , le préposé au stationnement , le réparateur , le << client >> ?
Un moment d'attention suffit . Lorsque vous regardez ou écoutez cette personne , un calme éveillé se produit - de deux ou trois secondes , peut-être d'une durée plus longue . Cela suffit pour qu'émerge quelque chose de plus réel que les rôles habituels auxquels nous nous identifions . Tous les rôles font partie de la conscience conditionnée qu'est le mental humain . Ce qui se révèle par le geste attentif , c'est l'inconditionné - votre nature essentielle , derrière votre nom et votre forme . Vous n'êtes plus en train de jouer un scénario ; vous devenez réel . Lorsque cette dimension monte du fond de vous , elle l'attire aussi chez l'autre .
En définitive , il n'y a bien entendu personne d'autre ; c'est toujours vous-même que vous rencontrez ."


(extrait du livre "QUIETUDE , à l'écoute de sa nature essentielle" d'Eckhart Tolle , éditions Ariane , p 75 à 77)




... à relire et à méditer rega







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.net
etoile
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Localisation : France
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: À l'écoute de sa nature Essentielle   Sam 23 Mai - 19:02

Bojour

Voici effectivement un sujet très intéressant ! que je découvre ...
Merci .
Si tu le permets j'aimerai le copier et le faire suivre !!!


à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
Grande Inspirée
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 54
Localisation : Terre
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: À l'écoute de sa nature Essentielle   Sam 23 Mai - 20:53

Tu peux le copier et le faire suivre , étoile , il n'y a pas de soucis . Certains"sujets" méritent d'être largement diffusés !




Hervé


Dernière édition par Hervé ZG le Ven 9 Oct - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.net
etoile
Néophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Localisation : France
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Voici un texte très intéressant :   Dim 24 Mai - 15:56

MERCI HERVE !
BON DIMANCHE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé ZG
Grande Inspirée
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 54
Localisation : Terre
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: À l'écoute de sa nature Essentielle   Ven 2 Oct - 18:45

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesailesdelumiere.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À l'écoute de sa nature Essentielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
À l'écoute de sa nature Essentielle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants d'Essania :: Bibliothèque-
Sauter vers: